Détecteur de fumée : comment faire une attestation pour mon assurance ?


L’installation d’un détecteur de fumée dans une maison requiert à son propriétaire une attestation qu’il doit fournir à son assurance lorsqu’il fait une souscription à un contrat d’habitation sur les dommages incendie.

Suis-je obligé de faire intervenir un professionnel ?

Pour l’achat d’un détecteur de fumée, il est conseillé de choisir un détecteur qui détecte l’incendie dès l’émission des premières fumées et qui émet dans l’immédiat une alerte puissante afin de réveiller les personnes endormies, un détecteur qui possède des piles de secours en cas de coupure de courant et surtout qui suit la norme NF EN 14604 avec la mention CE.

un-detecteur-de-fumee.jpg

L’intervention d’un professionnel n’est pas indispensable pour le choix d’un détecteur par contre il est préférable qu’un professionnel prenne en charge l’installation de l’appareil pour s’assurer de son bon fonctionnement si jamais une incendie survient. La rédaction d’une attestation de détecteur de fumée à adresser à l’assurance ne demande pas non plus l’avis d’un professionnel, elle peut être faite par l’assuré lui-même. Ci-dessous un modèle type.

Détecteur de fumée : modèle type pour rédiger l’attestation

Je soussigné (le nom et prénom de l’assuré), détenteur du contrat n° (Le numéro du contrat d’assurance) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au (adresse de l’assuré) conforme à la norme NF EN 14604.
Fait à (lieu), la (date)
Signature

Il faut noter que l’installation d’un détecteur de fumée appelé aussi détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) est devenue obligatoire depuis le 8 mars 2015 à tous les locaux qui servent d’habitation, que ce soit une résidence principale ou secondaire, d’un immeuble collectif ou logement particulier, qu’il s’agit d’une maison à louer ou habité par son propriétaire. Un seul détecteur est imposé sauf s’il s’agit d’une habitation à étage qui nécessite un détecteur de fumée par niveau.